Assemblée Générale Régionale 2016
Assemblée Générale Régionale 2016
Amicale Nationale des Retraités de l'Audiovisuel
Amicale Nationale des Retraitésde l'Audiovisuel

Vendredi 9 novembre : BARCA D'ALVA - PINHAO

Une légère brume flotte sur le Douro sous le magnifique pont de Barca d’Alva. Le village semble hors du temps depuis l’arrêt de la liaison ferroviaire avec l’Espagne, distante d’à peine 2 km. Seuls les cafés, restaurants et magasins, alignés au bord du quai, voient passer régulièrement les touristes débarqués des bateaux amarrés le long de ses pontons. 

Ce ne sera pas notre cas aujourd’hui, puisque le Vasco Da Gama entreprend à 8h30 le retour en deux jours jusqu’à Porto qui lui fait croiser, outre des bateaux, même le train sur sa rive. 

Après deux heures de navigation, nous arrivons à l’écluse de Pocinho, franchie dans l’autre sens deux jours auparavant.

Deux heures supplémentaires de navigation nous séparent de Ferradosa que nous atteignons à 12h45 peu après être passé sous le pont de chemin de fer enjambant le fleuve.

Tandis que débute notre excursion de l’après-midi sur la route des vins au milieu des pentes plantées de vignes en escaliers, le Vasco Da Gama navigue vers l’écluse de Valeira.

L’étonnant Santuàrio de Sào Salvador do Mundo, constitué d’une dizaine de chapelles, réparties sur un mont rocheux culminant à 711 m d’altitude, représente de façon très réaliste le chemin de croix du Christ. De là, le panorama sur le barrage de Valeira est impressionnant.

Le village Sao Joào da Pesqueira doit son nom (Pêcherie) à une lagune naturelle où abondaient plusieurs espèces de poissons, transformant le lieu en paradis pour pêcheurs. Cette lagune était formée de rochers barrant le Douro et déviant son cours vers le Cachao de Valeira, une chute d’eau très dangereuse pour les navires, passage supprimé par l’édification du barrage de Valeira.

Les collines sont magnifiquement sculptées par les terrasses de vignes et aussi d’oliviers jusqu’à la Quinta Do Tedo, un domaine viticole du 18è s. acheté en 1992 par Vincent Bouchard, issu d’une famille de viticulteurs bourguignons, et Kay, son épouse américaine. Il comporte 14 hectares de vignes mais aussi 10 hectares d’oliviers et d’arbres fruitiers. 

La nuit est tombée à notre arrivée à Pinhào. Le bus ne pouvant accéder au quai où est amarré le Vasco Da Gama, nous terminons à pied en passant devant la gare décorée de beaux azulejos racontant notamment la cueillette du raisin ou le foulage à pieds nus dans les cuves de pierre, tradition toujours en vigueur de nos jours.